A quoi s’attendre quand on saute en parachute pour la première fois

Lors du premier saut, ne vous attendez pas à reconnaître les sensations : l'entraînement vous prépare aux conditions, mais la chute libre est vraiment unique ! Ce qui se passe durant un saut est vraiment difficile à décrire. Vous êtes à 10’000 mètres du sol et descendez jusqu'à 5000 mètres en 30 secondes, après avoir fait un pas dans le vide quand vous quittez l'avion. Vous descendez à plus de 200km/h ! Certaines personnes décrivent l'expérience comme un flottement, mais d’autres ont la sensation extrêmement excitante de perdre pied. La respiration est réputée difficile - vous pouvez respirer, mais il faut un certain temps pour que le souffle s’habitue à la sensation et à l’oxygène raréfié. C’est le même genre de sensation que si vous essayez de respirer à travers la fenêtre d’une voiture lancée à toute vitesse sur une autoroute. Vous pourrez vous sentir à bout de souffle.

Pour décrire la vitesse, c’est un peu comme sur des montagnes russes, mais en plus rapide, à une vitesse constante et sans aucune barre de sécurité à laquelle se tenir, de sorte que mentalement, c’est un plus grand défi : on ne peut compter que sur le parachute, avec cette inquiétude : va-t-il s’ouvrir ? Jusqu'à l’ouverture du parachute, à 5000 mètres, vous ressentirez une poussée monumentale d'adrénaline, puis tout se calme, et vous flotterez en douceur, comme la plume d’un oiseau.

Au-dessus des nuages ​​si le ciel est couvert, vous admirerez le soleil briller au-dessus de la mer de brouillard, mais si le ciel est dégagé, vous pourrez voir la terre comme vous ne l’avez jamais vue. Les deux types d’expériences sont fantastiques, et les amateurs de parachutismes se divisent en deux catégories : ceux qui préfèrent un ciel couvert, et ceux qui préfèrent un ciel dégagé. Tentez les deux pour voir à quelle catégorie vous appartenez!